Rechercher dans ce blog

mardi 1 juillet 2014

Le film "Transcendance": quand la technologie prend le pas sur l'homme

Pars Fawkes



J'ai vu ce film hier et j'ai été stupéfait par ce qu'il nous présentait: un monde qui nous aurait paru insensé, impossible il y a quelques années et qui se dévoile peu à peu sous nos yeux. De la science-fiction qui n'en est pas vraiment une. Pourquoi ? Parce que la grande majorité des technologies présentées dans ce film sont soit déjà opérationnelles soit en passe de l'être. Sans parler du fait que les technologies militaires ont souvent une bonne longueur d'avance sur les technologie civiles.

Au final, nous ne savons pas vraiment à quel niveau l'intelligence artificielle en est arrivée. Par contre, c'est une certitude que la nanotechnologie existe déjà depuis longtemps et que les scientifiques ont déjà réussi à créer des particules bioniques qui se régénèrent comme dans le film.

Un ordinateur quantique, quoique perfectible, existe déjà et devinez qui en a fait l'acquisition ? Google et la NASA. Google qui, au fur et à mesure de ses acquisitions, démontre ses ambitions: la robotique avec Boston Dynamics, l’intelligence artificielle avec la société Deep Mind acquise cette année qui travaille sur "des éléments informatiques permettant à un réseau de neurones artificiels d’apprendre sur le modèle du cerveau humain" et l'énergie solaire avec un projet pharaonique de panneaux solaires dans le désert américain (tiens, tiens comme dans le film). IBM a également inventé dernièrement un processeur liquide alimenté par ce qu'ils appellent du "sang électronique" . Leur objectif : créer un super ordinateur avec la taille d'un morceaux de sucre. Bref, les scientifiques qui travaillent dans ce domaine ont la folie des grandeurs.

Rien n'est jamais assez puissant, l'évolution technologique doit sans cesse suivre cette marche forcée et rien ne semble pouvoir inverser cette tendance. Ce film est donc intéressant car il montre, d'une façon un peu romancée forcément, ce qui pourrait être fait de ce genre de technologie.

Le bilan du film est assez mitigé. D'un côté, il est vrai que ce qu'il montre donne la chair de poule et prouve que ces technologies peuvent mener à des dérives catastrophiques pour l'humanité. D'un autre côté, il montre également qu'elles peuvent guérir des maladies, rendre les hommes plus forts, créer des matériaux qui se réparent tout seuls, réparer l'écosystème, permettre un travail collaboratif, faire pousser des plantes beaucoup plus rapidement, faciliter grandement la tâche des autorités dans le cadre de la surveillance de masse. En gros, on nous montre certes des dérives mais on nous vend aussi beaucoup de choses qui sont présentées comme un progrès extraordinaire, ce qui ne veut pas dire que c'est le cas bien au contraire. Notre asservissement par la technologie est loin d'être un progrès et il y a des limites que nous n'aurions jamais dû franchir à mon avis.

Les gens finissent par venir d'eux même se faire upgrader ou réparer par cette intelligence artificielle en signe de totale soumission à cette divinité technologique créée par les hommes pour les hommes.

Voici un complément d'information du Dr Jean-Pierre Dickès paru sur Médias-presse-info


Fawkes

------------

"Le film Transcendence (c’est sous cette orthographie qu’il a été programmé) n’a guère eu de succès, tant le nombre de productions actuelles porte sur des sujets de science-fiction avec de multiples effets spéciaux en plus. Tout le monde devrait se précipiter pour le voir. En effet il est une préfiguration de l’avenir de l’espèce humaine. Il dénonce le transhumanisme visant à se substituer à Dieu lui-même. Toutes les transgressions sont permises pour les scientifiques. Le but actuel est de greffer un ordinateur dans la tête des humains. C’est la stratégie de Google en jonction avec les informaticiens de la Silicone Valley. Cette théorie est répandue en Chine, Corée du Sud et bien sûr en Californie. Leur « pape » en est un dénommé Ray Kurzweil, engagé par Google pour créer la première intelligence artificielle.




[Partie de l'article retirée car elle dévoile l'ensemble de l'histoire, y compris la fin. Pour ceux qui voudrait tout de même la lire, consultez le lien source).





C’est véritablement avec stupéfaction que j’ai vu ce film. Il y a là une authentique réplique de ce que j’expliquais dans mon ouvrage L’Ultime Trangression. Sauf qu’y était présenté des faits réels et non de la science-fiction. Un ordinateur dépassant l’intelligence humaine est annoncé dans les cinq années qui viennent. Neuropolis est une énorme ville qui se développe près de Lausanne : elle a pour but de réaliser un cerveau artificiel numérisé qui sera plus intelligent que l’homme ; ceci dans le cadre de l’Human Brain Project. La numérisation du cerveau se fait actuellement de manière progressive par l’IRM, y compris sur des cerveaux morts. C’est à la fois une cartographie et un dictionnaire de la pensée qui se mettent en place.


 La commande de prothèses informatiques disposées dans le corps humain se fait par la pensée. Dans Médias Presse Info, j’ai expliqué naguère ce qu’étaient des nanobots, ordinateurs microscopiques fonctionnant sur le quantique (au-delà de la taille des molécules) ; ils peuvent être injectés dans le sang dans un but diagnostique et thérapeutique. Il y a aussi les hologrammes. Toutes les données informatiques de notre monde peuvent être actuellement stockées dans Cloud, préfiguration du cerveau artificiel doué d’un pouvoir sur toute l’Humanité. Celui qui contrôle Cloud sera demain le maître de la planète comme l’est ce savant.


Mon ouvrage sonne comme un avertissement. Force est de se réjouir que les gravissimes conséquences qui se dessinent pour l’Humanité soient aussi dénoncées avec talent par un film d’anticipation. A voir absolument pour dénoncer les savants fous qui en se prenant pour Dieu seront capables de détruire l‘espèce humaine.


Dr Jean-Pierre Dickès"

_______


A ce sujet, lire L’Ultime Transgression





Sources:


Fawkes News / medias-presse-info

3 commentaires:

  1. Très bon article et analyse.
    Fan de l'émission "C dans l'air" présentée par Yves Calvi, je mets la vidéo de l'émission du 13 février dernier sur le sujet : "Google, Maître du Monde".
    A voir absolument, ne serait-ce que pour les propos hallucinants du Chirurgien et Futurologue Laurent Alexandre qui ne semble pas tout à fait de notre planète tellement il dégage de la froideur
    http://www.dailymotion.com/video/x1c01x5_c-dans-l-air-google-maitre-du-monde-13-02-14_tv
    La femme n'est pas mal non plus...
    Cette émission m'a marquée, à regarder jusqu'au bout.

    RépondreSupprimer
  2. "Quand on pense qu'il suffirait que les gens n'achètent pas pour que cela ne se vende pas !" Coluche

    => Et bien passons à un autre moteur de recherche, il en existe tant d'autres tout aussi efficaces d'autant plus pour l'utilisation qu'en a le citoyen lambda. Changeons aussi tout ce qui gravite autour : Linux au lieu de Windows, Open Office au lieu de Microsoft Office, AMD au lieu d'Intel etc.

    RépondreSupprimer